Des hacker syriens ont réussi a attaquer le site web de la prestigieuse université américaine d’Harvard. Ils ont donc modifié la page d’accueil pour lui mettre une photo du président actuel, Bachar el-Assad, avec une phrase disant : «Syrian Electronic Army Were Here». Le message est resté en ligne une bonne heure avant d’être désactivé. (source Itar-tass)

Un représentant d’Harvard s’est exprimé à ce sujet : «Ce matin, la page d’accueil de l’université a été compromise de l’extérieur. Nous l’avons mis hors-ligne plusieurs heures afin de remédier à ce problème. L’attaque semble être l’oeuvre d’une personne ou d’un groupe très compétent».

Bel exploit de leur part, bien que je n’encourage pas ce genre de pratique. Mais peut être qu’en dernier recours, les activistes syriens n’ayant pas vu leurs conditions s’améliorer ont jugé bon de passer à une autre étape.

« »