Instagram débarque sur Android, Réactions …

Voila, finalement et après plusieurs mois d’attente, Instagram est enfin disponible en version Android au grand plaisir des utilisateurs de ce système.
Ici je ne vais pas parler d’Instagram en lui même, mais des réactions qu’a suscitée cette sortie sur Android.
Anéfé, un grand nombre de personnes (pour pas dire autre choses) se prenant pour des artistes accomplis après avoir fait trois clichés se sont exprimés sur la toile d’une façon, euh … comment dire … Bah je vais vous laisser juger de vous-même !

Voila ce que l’on peut trouver sur twitter par exemple :

Pas très fairplay tout ça …
En plus lorsqu’on voit le prix du dernier galaxy nexus, je ne pense pas que ce soit un téléphone pour pauvres non plus …
Bref, tout ça pour dire que le social peut devenir vilain des fois.

Une tablette sous Android 100% tunisienne !

Arts T216 tablette android tunisienne

Comme vous le savez tous, je suis tunisien, et ce soir je suis tombé sur une bien belle info qui m’a fait chaud au coeur, c’est le lancement d’une tablette 100% tunisienne qui tourne sous Android.

Elle est construite par une startup tunisienne (qui a vu le jour après la révolution) du nom de arts, la tablette s’intitule T216, T comme tablette et 216 comme l’indicatif téléphonique tunisien. L’équipe qui a travaillée sur le projet est composée de ces quatre ingénieurs : Chiheb Bouattour, Oussama Makni, Moez Affes, et Kais Lajmi. Leur usine est situé à Ghraba dans la région de Sfax dans le sud tunisien.

La tablette possède un écran capacitif multitouch de 9.7 pouces en résolution 1024×768, un processeur Freescale Cortex A8 de 1.2 Ghz, 1 Go de Ram, 8 Gb de stockage interne, une caméra frontale VGA et une dorsale 2 Mp, pour la connectique un port USB, un port HDMI, un port MiniUSB et une fente pour accueillir une carte microSD. Elle tourne sous Android 2.3 et est lancé en version test pour l’instant.

Malgré qu’elle soit en version test, plusieurs personnes ont déjà manifestés leur intention d’achat. Le lancement officiel est donc prévu pour février au prix de 500 dinars tunisiens, soit à peu près 250 euros.

L’équipe se sont fait interviewer lors du précédent SIB 2011 (la 25ème édition du Salon international de l’Informatique, de la Bureautique et des technologies de l’information et de la communication), et je trouve que malheureusement ils sont quand même un peu naïfs surtout quand le mec dit que « l’avenir c’est les tablettes » et qu’il n’a pas trouvé quoi répondre de pertinent lorsque l’interviewer lui a demandé quel est la particularité de la T216 qui lui permet de se démarquer de ses concurrents (iPad et GalaxyTab …).

Mais malgré ça je kiffe grave, et ça me redonne de l’espoir. Bien joué les gars !

Pour ceux qui comprennent un peu l’arabe mixé avec du français, voici la vidéo :

Little Printer, une imprimante pour iPhone

little-printer

Dans la catégorie des trucs inutiles ET néfastes pour l’environnement, j’ai nommé Little Printer !

Cette petite invention permet d’imprimer automatiquement un flux d’informations tiré de vos réseaux sociaux. Elle peut par exemple vous imprimer les derniers Check-in de vos amis sur foursquare ou encore les dépêches du journal The Guardian. Pour cela il faudra la connecter au web via votre réseau WiFi, et installer l’application sur votre iPhone ou votre appareil Android; ensuite vous pourrez programmer la fréquence des tâches d’impression et choisir les sources à imprimer. Vous pourrez même faire imprimer un SMS par l’imprimante d’un de vos amis !

Réalisée par le studio de design, Berg, basé à Londres, l’imprimante en elle même se présente comme un petit cube avec une face souriante et des petits pieds qui font office de bac de sortie des papiers. La largeur du papier est approximativement celle d’un iPhone.

Elle sort en 2012, donc si vous avez des sous à claquer et l’envie de détruire encore plus d’arbres (à moins que le papier soit du papier recyclé, quoi que …), vous avez trouvé votre cadeau de nouvelle année ! (Oui je sais, je plombe l’ambiance, mais vous ne pouvez pas m’en vouloir …)

Bon, une petite vidéo pour finir, je dois avouer que c’est tout de même joli :

Source : BergCloud, Little Printer

Pour vous retrouver un peu dans cette guerre de longue haleine opposant deux mastodontes de l’industrie high-tech, cette infographie liste les principales accusations, causes pour lesquelles les deux entreprises s’affrontent depuis le lancement des Galaxy de Samsung, ainsi que les rebondissements dans cette affaire.

Je n’en dis pas plus :)

Apple vs Samsung Brevets

Source : Online MBA blog

trolling is art

Dans cette vidéo publiée hier (et qui n’a pas encore bien buzzé) on voit des fanboy faire la queue devant différents Apple Store et attendent avec impatience de découvrir le nouveau Big Thing d’Apple, même s’il ne savent pas ce que c’est …
Et là, dans la confusion totale, une personne utilisant Samsung Galaxy S II fait son apparition de nulle part !

Le reste de l’histoire ? C’est dans la vidéo :)

Yann Casanova - Fidall

Avez vous déjà oublié, en faisant vos courses, d’apporter votre carte de fidélité avec vous ? Vous faites vos courses dans plusieurs magasins et chacun vous offre une carte, et vous vous retrouvez donc à trimbaler avec vous 36 cartes de fidélité tous les jours ? Vous cherchez une solution simple et si possible high-tech ? Alors Fidall est fait pour vous !
En effet, cette application mobile permet de dématérialiser vos cartes de fidélité et ainsi les avoir toujours sur vous sans risque de les oublier ou les perdre.

Disponible pour iPhone et pour Android, Fidall permet concrètement :
– d’enregistrer toutes les cartes de fidélité dans votre mobile,
– retrouver sur un plan les enseignes dont on possède une carte,
– consulter le solde de point/miles de plusieurs cartes,
– adhérer automatiquement à de nouvelles cartes de fidélité, d’un clic, sans avoir à remplir le sempiternel formulaire papier ni à attendre la carte plastique,
– recevoir des Bons Plans (mCoupons) correspondant exclusivement aux cartes de fidélité possédées (pas question de spammer avec des milliers d’offres sur seul critère de géolocalisation).

J’ai donc eu l’occasion de poser mes question à Yann Casanova, fondateur et directeur de Fidall, qui a gentiment accepté de me répondre. Voici donc l’interview, et n’oubliez pas d’installer Fidall ;)

Vos cartes

1- Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Yann Casanova et je suis le fondateur de Fidall. Diplômé de l’ISG, j’ai 39 ans et une bonne douzaine d’années d’expérience Marketing au sens large.

2- Comment as-tu eu l’idée de réaliser Fidall ?

C’est en étant régulièrement confronté au problème de ne jamais avoir sur moi la bonne carte de fidélité au moment de passer en caisse que j’ai commencé à me dire qu’il y avait peut etre quelque chose à faire au niveau du mobile. Ayant ensuite du repartir plusieurs fois avec un formulaire papier d’adhésion à la carte de fidélité Nicolas avant de le remplir enfin, j’ai eu la conviction que les programmes de fidélité devaient pouvoir être dématérialisés. C’est ainsi que Fidall à été lancée dès Juillet 2010 dans l’app Store et qu’elle est toujours depuis la seule appli à couvrir toute la chaine de dématérialisation des cartes de fidélité.

3- Quelles sont les problèmes que propose de résoudre Fidall et quels sont ses avantages ?

Fidall tente de résoudre plusieurs problèmes :
Tout d’abord de ne pas toujours avoir sa carte de fidélité sur soi en permettant d’enregistrer toutes ses cartes dans son mobile
Ensuite Fidall évite à ses utilisateur d’avoir à remplir toujours le même formulaire pour adhérer à de nouvelles cartes : D’un clic, ils peuvent recevoir une nouvelle carte de fidélité dans leur mobile, en quelques secondes.
Fdiall permet aussi de connaitre son solde de points ou Miles de nombreuses cartes en temps réél, depuis une interface unique, et de retrouver les points de ventes à proximité de soi sur un plan.
Enfin, Fidall permet de recevoir directement dans son mobile des offres promotionnelles, bons plans ou mCoupons, correspondant uniquement à ses cartes de fidélité.
Comme tu peux le constater, Fidall va bien au delà du simple enregistrement de ses cartes, en proposant tout un tas de services connexes, liés à la carte

4- Pourquoi avoir choisi ce nom ? Fidall ?

C’est la contraction assez simple de fidélité et du mot anglais « all« . Nous souhaitions un nom court, assez compréhensible.

6- L’état du projet ? Où en êtes vous ?

Fidall est plus qu’un projet puisque nous avons bientôt 1 an et demi d’existence : Notre appli a été depuis téléchargée par 500.000 personnes, qui ont enregistré 3 Millions de cartes. Enfin, nous allons prochainement proposer de nouvelles cartes à l’adhésion, et de plus en plus d’enseignes font appel à nous pour diffuser des Bons Plans auprès de leur clients.

Geolocalisation

7- Tes projets pour le futur ?

Nous souhaitons continuer de maintenir notre avance en proposant encore plus de nouveaux services à nos utilisateurs ainsi que multiplier les accords de partenariat avec les enseignes.

8- Quels seraient les conseils que tu donnerai aux jeunes entrepreneurs, ou à ceux qui désireraient l’être ?

Difficile de donner des conseils précis, si ce n’est de tout mettre en oeuvre pour faire aboutir ses projets ou ses idées. A partir du moment ou l’on est persuadé d’avoir un produit ou un service qui répond à un vrai besoin, il faut aller vite dans son développement et sa sortie sur le marché. Enfin, être toujours à l’écoute de ses utilisateurs/clients : Fidall a une communauté très active d’utilisateurs qui nous font régulièrement part de leurs feedbacks et surtout parlent beaucoup de nous auprès de leurs amis. Le bouche-à-oreille est un élément crucial pour une startup qui n’a pas forcément de très grands moyens.

Merci Yann

Logo Fidall

Site de FidallFidall pour iPhoneFidall pour Android

Open Signal Maps est un service gratuit qui permet de visualiser la couverture des réseaux mobile dans une région donnée. Vous pourrez donc savoir à l’avance s’il est possible, depuis le coin de plage que vous avez réservé pour vos vacances, de lire vos mails sur votre smartphone ou pas.

Le service est accessible via le navigateur de votre ordinateur mais est aussi disponible sous forme d’une application Android. D’ailleurs c’est grâce à cette application Android que la collecte des données se fait. En effet, la carte est collaborative, et au fur et à mesure de vos déplacements sur la planète Terre, l’application tentera de récupérer plusieurs informations telles que les antennes relais les plus proches, la puissance du signal, les réseaux disponibles, etc. Et avec votre permission, elle enverra tout cela à Open Signal Maps qui mettra sa carte à jour. Pas bête !

Cependant, la carte n’est pas encore complète, plusieurs antennes manquent à l’appel. En outre, on attend toujours l’application iPhone qui n’a pas encore vu le jour.