Blog geek d'actualité, d'humeur, d'astuces, de tutos, de bidouillage, de hack, de neutralité, d'hadopi, de politique et .. euh c'est tout je crois.

Google lance une première version de Dart, un langage de programmation structuré et orienté objet pour le web. L’annonce officielle a été faite lors de la conférence Goto Aarhus qui se déroule aujourd’hui même au Danemark.

Les programmes développés en Dart pourront être exécutés sois sur une VM, soit compilés vers du JavaScript et être ainsi interprétés par n’importe quel navigateur. Il est prévu que la VM sera intégré à Chrome, mais ce n’est pas encore le cas.

La syntaxe est du C-like, avec les accolades, les points virgules à la fin des instructions, etc … Le typage est un typage fort mais optionnel, ce qui le rend aussi flexible que Javascript. Il supporte aussi les concepts d’héritage et d’interfaces à l’image des langages orientés-objet.

Le langage et les outils de développement sont distribués en open-source sur le site officiel de dart. Pour les plus pointus voici les spécifications du langage.

Personnellement, je serais curieux de voir le chemin que fera ce langage et s’il sera adopté par les développeur ou non.Est-ce qu’il remplacera Javascript à terme ? Le langage GO semble ne pas avoir eu le succès attendu, qu’en sera-t-il de Dart ?

Bureau à distance avec Google Chrome


Les applications de partage de bureau sont nombreuses, Google vient rajouter la sienne au panorama deja bien fourni. Mais l’application de Google est a little bit différente des autres vu que c’est une extension du navigateur Google Chrome : Chrome Remote Desktop (encore en version beta).

Publiée le 7 octobre, elle est disponible sous Linux, Windows et Mac OS et of course Chrome OS. Gratuite et sans limitations particulière, elle permet à une personne utilisant Google Chrome de contrôler l’ordinateur d’une autre personne utilisant aussi Google Chrome, avec sa permission bien entendu. Cette permission se donne via un code d’accès qu’il faudra entrer dans l’ordinateur hôte pour autoriser la connexion.

Cet outil peut s’avérer très pratique pour les services d’assistances à l’internationale, pour les admin réseau afin de contrôler leur parc, mais aussi pour filer un coup de main à tata Christine qui n’arrive pas à faire fonctionner son DVD.

Cartographie des utilisateurs de Google+


Les cartographies Facebook représentant les positions géographiques de ses membres sont très célèbres. Mais qu’en est il de Google+ ? Le réseau social de Google étant encore un peu jeunot, plusieurs de ces « produits dérivés » sont encore absents du paysage. Cependant, au premier hackathon de Google à Paris qui a eu lieu le 29 septembre 2011, 3 geek enthousiastes (Pierrick CAEN, Sylvain WEBER et Victor DELPEYROUX) ont pris sur eux de développer un outil permettant de visualiser la cartographie des utilisateurs de Google+ et de permettre à ces derniers de rajouter leur position sur le globe.

Assez sympa, cet outil interactif est basé sur WebGL Globe ainsi que sur les API de Google+ et de Google Maps. L’interface étant en HTML5 et CSS3.

Bon, comme il est encore un peu vide faut que vous alliez rajoutez votre profil Google+ sur ce globe. Et tout de suite ! Je compte sur vous !

Un milliard de téléchargement pour Google Earth

bannière Google Earth

Rien que ça !

Le logiciel de cartographie numérique gratuit le plus célèbre a passé recemment le cap du milliard de téléchargement d’après l’annonce officielle de Brian McClendon, Vice-Président de Google Earth et Google Maps. Ce nombre inclut les téléchargement de l’application desktop, mobile, et du plugin.

Lancé en 2005, Google Earth, produit né suite au rachat de Keyhole, a démocratisé la manipulation de cartographies en offrant une interface simple et efficace, et un jeu de donnée énormissime.
Brian McClendon se dit «fier du milliard de téléchargement, mais nous sommes encore plus fascinés par la façon dont les gens se servent de Google Earth pour explorer le monde.»
Pour l’occasion, ils ont lancé le site One world, Many stories afin de récolter les témoignages des gens concernant leur utilisation de Google Earth et ce qu’ils ont pu réaliser avec.

Un milliard est un nombre qu’on croise souvent mais qui ne nous est pas toujours concret. So, McClendon nous donne quelques exemples pour pouvoir imaginer ce nombre et ce qu’il peut représenter :
Il y a un milliard d’heures, les gens vivaient encore à l’age de pierres !
Il y a un milliard de minutes, l’empire romain était encore florissant !
Il faut faire 3 voyages Terre-Lune pour parcourir un milliard de mètres !

 

En plus de la rémunération, l’espace de travail est un facteur non-négligeable pour la motivation et l’optimisation de la productivité des employés.

C’est pour cela que les grandes boites portent leur attention sur la décoration de leurs locaux ainsi que sur des services offerts à leurs employés.

Voici donc des photos prises sur les locaux de Facebook et de Google, et à vous de choisir lequel vous plait le plus :)

Ps: Notez la présence de vélos à l’intérieur des bureaux chez les deux entreprises :)

Facebook


















Google
















Alors, verdict ?

Google Maps : Itinéraire vu depuis un hélicoptère

Ils se font pas chier à Google ! Décidément c’est semaine nouveautés chez eux. Cette fois-ci du coté de Google Maps, et plus précisément au niveau de la fonction Itinéraire. Après les vues Plan, Satellite, Earth, et Street View, un nouveau point de vue fait son apparition. Désormais vous pouvez suivre un itinéraire comme si vous étiez à bord d’un hélicoptère qui longerait la route ! L’utilité ? Ce serait principalement pour avoir une idée plus claire du relief de la route que vous vous apprêtez à prendre.

Apparemment ce n’est pas encore disponible pour toutes les regions, mais pour celles où ça l’est vous pourrez voir un bouton « 3D » à droite de votre itinéraire. Cliquez dessus et vous n’aurez plus qu’a apprécier le paysage (bon, côté réalisme c’est pas encore ça mais c’est mieux que rien ;) )

Voici une vidéo pour avoir une idée de la chose. Et c’est vrai que c’est quand même bien réussi.

(Source)

Après l’annonce faite sur leur blog, l’équipe du programme d’annonces publicitaires, Google Adsense, ont envoyé aujourd’hui un mail à leurs abonnés pour leur expliquer que d’ici un mois, les boutons +1 seront ajoutés aux annonces graphiques d’AdSense (annonces au format image, GIF animé et Flash) sur le réseau Google Display. On rappelle que ces boutons +1 «sont un moyen simple de recommander des contenus qui valent le détour sur le Web». Ce sera donc un nouveau moyen pour google de determiner la pertinence des annonces. Et un nouveau moyen pour les éditeurs de faire remarquer ces annonces sur leurs sites.

Les internautes dont leurs amis ont recommandé une annonce en seront plus interessés et il y aura plus de chances qu’ils aillent cliquer dessus. Google améliore ses algorithmes de mesure de pertinence de contenu, et vous, vous vous faites encore plus de tunes !

Ces boutons +1 seront disponibles sur les annonces diffusés sur ordinateur et également sur interface mobile.

Google précise qu’il est tout de même possible de désactiver cette fonction depuis votre compte.

Hate de voir ça en oeuvre ! :)