Google lance une première version de Dart, un langage de programmation structuré et orienté objet pour le web. L’annonce officielle a été faite lors de la conférence Goto Aarhus qui se déroule aujourd’hui même au Danemark.

Les programmes développés en Dart pourront être exécutés sois sur une VM, soit compilés vers du JavaScript et être ainsi interprétés par n’importe quel navigateur. Il est prévu que la VM sera intégré à Chrome, mais ce n’est pas encore le cas.

La syntaxe est du C-like, avec les accolades, les points virgules à la fin des instructions, etc … Le typage est un typage fort mais optionnel, ce qui le rend aussi flexible que Javascript. Il supporte aussi les concepts d’héritage et d’interfaces à l’image des langages orientés-objet.

Le langage et les outils de développement sont distribués en open-source sur le site officiel de dart. Pour les plus pointus voici les spécifications du langage.

Personnellement, je serais curieux de voir le chemin que fera ce langage et s’il sera adopté par les développeur ou non.Est-ce qu’il remplacera Javascript à terme ? Le langage GO semble ne pas avoir eu le succès attendu, qu’en sera-t-il de Dart ?

Tout est dans le titre !
Richard Stallman, le gourou du logiciel libre, rejoins le mouvement prévu pour le 15 octobre et appelle ainsi les gens à descendre dans les rues le jour venu pour établir la démocratie et s’opposer à la politique capitaliste dictatoriale, qui fait passer les intérêts des entreprises et des requins en col blanc avant celle du peuple. Ceci sous-entend que le monde occidental n’applique pas réellement la démocratie, et que toutes ces élections, et autres référendums ne sont que de la poudre aux yeux pour nous faire taire et nous faire croire que notre avis à de l’importance. Une autre conclusion : Un geek peut s’intéresser à la politique et y participer ;)

Bref, la vidéo ne dure que 30 secondes, mais l’appel est clair.

Je suis tombé dernièrement sur un service bien particulier, Elveos. Ce service propose de mettre en relation des développeurs et des utilisateurs de logiciels libres dans le but d’améliorer ces logiciels tout en finançant les développeurs.

Le principe est simple :

  1. Un utilisateur fait une demande qui décrit le besoin.
  2. Tous ceux qui sont intéressée par la réalisation de cette demande peuvent participer financièrement avec le montant de leur choix.
  3. de l’autre côté, des développeurs peuvent faire des offres de développement pour cette demande. Ils indiquent un ensemble d’informations regroupant le prix, la date de sortie, etc.
  4. Les demandeurs et les contributeurs peuvent donc voter pour les offres qu’ils préfèrent, en fonction des informations entrées par les développeurs ou même en fonction de la confiance qu’ils accordent à ce développeur (basée sur ses réalisations précédentes par exemple).
  5. Une fois que l’argent est disponible, le développeur peut se mettre au boulot.
  6. Lorsque la phase de réalisation est aboutie, les contributeurs déterminent la qualité du développement. Selon les résultats, le développeur est payé ou bien doit corriger les bugs signalés.

Au final Linkeos (la société qui gère Elveos.org) prennent une commission de 10% sur les contributions.

Personnellement je trouve que le concept est une super idée, et la vidéo de présentation qui va avec est très bien réalisée elle aussi.

Alternatives open-source à Dropbox

Vous devriez surement connaitre dropbox, le service de stockage de fichiers sur le cloud. Très pratique, cependant des questions sur la confidentialité existent quand même, et d’autres ici. Un grand nombre d’utilisateurs (dont je fais partie) lui préfèrent donc des solutions open-source, les installer eux-mêmes et pouvoir ainsi contrôler leurs données.

Voici donc un ensemble d’alternatives open-source à Dropbox que vous pourrez utiliser en toute tranquillité (ou pas). Je ne fais pas de descriptifs détaillés, les logiciels ont presque les mêmes fonctionnalités, et plusieurs autres amis blogueurs ont longuement parlé de chacun d’entre eux. Donc pour les descriptions, Google est ton poto ;)

SparkleShare

Sans doute le plus connu, et peut être le plus efficace, SparkleShare est simple, leger, sécurisé et vous permettra de paramétrer vos propres serveurs et ainsi garder la main sur vos données. Disponible sur Linux et Mac (les versions Windows, Android et iOs sont prévues).
Site officiel de SparkleShare

ownCloud

Une autre alternative prometteuse, mais les fonctionnalités sont encore un peu limité (peut être du a sa relative jeunesse). Mais l’essentiel est deja là est c’est suffisant pour une utilisation simple. Utilise Apache, Php et MySql, donc disponible sur Linux, Windows et Mac.
Site officiel de ownCloud

iFolder

Surement le plus ancien vu qu’il est sorti en juin 2001, il est développé par Novell et disponible sur Linux, Windows et Mac.
Site officiel de iFolder

Syncany

Une autre alternative, pas encore finalisée, mais les captures d’écrans et les fonctionnalités sur papiers sont très prometteuses, et si Syncany arrive à terme, il y a fort a parier qu’il devienne la référence des Free Dropbox-like ! La première version sera disponible sur Linux, les portages à Windows et Mac suivront.
Site officiel de Syncany

C’étaient les 4 les plus populaires, mais il n’y a pas qu’eux, il en existent d’autres un peu moins connus certes mais qui s’acquittent des mêmes tâches plus ou moins bien. On peut citer Acid Rain (Linux, Windows, Mac), QtdTools (Linux et Windows), ou encore IQBox (Windows).

Personnellement je penche du coté de SparkleShare, en attendant Syncany et voir ce que ça donne.

Voila c’est fini, cette liste peut vous être utile si vous voulez passer au cloud sans engraisser les multinationales et autres entreprises privées avec vos données confidentielles. Peut être que je ferai un tutoriel d’installation et d’utilisation d’un de ces logiciels un de ces jours.

Cliparts vectoriels libres de droits

On a tous été un jour ou l’autre en manque d’inspiration artistique et en manque d’illustrations pour nos billets, nos présentations, etc. Et même lorsqu’on tombe sur l’image parfaite qui s’insère bien dans notre contexte, eh ben il va falloir débourser pour pouvoir l’utiliser la tête reposée.

J’ai le plaisir de vous annoncer, bande de petits radins, que tout ceci n’est plus que de l’histoire ancienne ! En effet, durant mes heures de « nolifing » sur le net, j’ai découvert un site fort bien pratique pour ce cas là. Ce site propose une bibliothèques (bien fournie) de cliparts raster et même vectoriels, et tout cela gratuitement et en licence libre ! N’est-ce pas beau ?

Le site présente les deux types d’images (raster et vecteur), et les classe par catégories, vous aurez donc droit au computer, cartoon, animal, letter, house, et plusieurs autres catégories. On peut télécharger ces cliparts, on peut uploader les notres, et si vous vous sentez l’âme d’un artiste vous pourrez même en dessiner directement sur le site.

Bref un outil qui peut être bien pratique, si vous êtes interessé allez faire un tour par là : clker.com

Salut les webonautes avertis (ou pas),

ça fait un bon bout de temps que j’ai rien posté sur ce blog, et pour cause, j’avais plus ma caméra :(
Jl’ai abandonné pour une merveilleuse sony haut de gamme hd et tout le tralala dont j’ai fais l’acquisition il y a peu :D

Bref on éteint le minitel 3615 MyLife et on parle de l’ordre du jour, à savoir les rencontres Fedora 14 qui ont eu lieu le 4 décembre 2010 à la cité des sciences (porte de la villette paris 19iaimen, avec l’accent svp), vous devez déjà être au courant de ce qui s’est passé vu que je crois que je suis le dernier à en parler … Mais bon, mieux vaut tard que … euuh … pas du tout. M’enfin vous connaissez le proverbe …

Re-bref, on commence avec l’interview qu’a fait Luc, de radio libertaire pour l’émission Symbiose, de Pierre-Yves (aka Pingou) et de Thomas (aka MrTomLinux).
Donc j’ai filmé cet interview et je vous le présente sur un plateau dorée de haute définition, bande de veinards !

Format libre :

Format flash :

Une (ou deux, ou même trois, selon la motivation et le temps dispo) vidéo(s) devrait suivre bientôt, donc on se tient au courant ?
Y a le flux RSS et twitter @Firasofting. On se voit la bas ? :)

Logo Windows Xp
Bonjour le monde (clin d’œil aux développeurs),

Microsoft annonce que son système d’exploitation (le brave et loyal) Windows Xp (SP2) ne sera plus pris en charge à partir du 13 juillet 2010, et les fabricants de pc ne pourront plus installer Windows Xp sur les netbooks à partir du 22 octobre 2010.
L’entreprise encourage alors vivement de passer à Windows 7, ou d’installer le Service Pack 3.
Dans ce dernier cas, vous bénéficierez des mises à jour de sécurité gratuitement, mais pour les correctifs des (célèbres) bugs de windows il faudrait souscrire à un abonnement payant orienté pour les entreprises (lire l’interview de Philippe Perechodkin de Microsoft).
En d’autres termes, vous acheter le logiciel Windows Xp, et vous payez aussi les erreurs commises par l’entreprise si vous voulez vous en débarrasser. Joli sadisme marketing (hinhin :)).

Je pense que c’est (encore) l’occasion pour les entreprises comme pour les particuliers de passer à un autre système d’exploitation, libre, gratuit, ayant une grande communauté d’utilisateurs et d’experts prêts à vous écouter et à vous aider pour résoudre vos problèmes.
A ce titre j’ai fais un petit comparatif financier très basique entre windows et linux sur un seul ordinateur (pour particulier), je ne prends pas en compte l’installation des salles machines, de serveurs, les coût de maintenance, de mises à jour, etc … :

Sur Windows Sur Linux
Le système d’exploitation Windows 7 Familiale Premium – 199.99 euros Linux – 0.00 euros
Une suite bureautique Microsoft Office famille et étudiant 2010 : 139 euros Des suites bureautiques déjà incluses dans linux – 0.00 euros
Un antivirus efficace et une sécurité internet aux alentours de 100 euros Pas besoin, Linux est protégé naturellement contre les virus – 0.00 euros
Prix total 438.99 euros 0.00 euros ou le prix d’un dvd vierge

438.99 euros et encore, ce n’est que le prix de base, si vous voulez manipuler des images, des vidéos, utiliser des logiciels de finance de comptabilité, installer un serveur, ou même jouer à des jeux vidéos, la facture risque de s’alourdir, tout en sachant que vous ne pourrez prêter ces logiciels à vos proches à vos amis, et dans certains cas vous ne pourrez même pas installer ces logiciels sur deux de vos ordinateurs, la license vous en défend !
Tandis que du côté de linux la plupart des logiciels sont déjà inclus sur le cd d’installation du système, et il existe une bonne dizaine de milliers de logiciels pour presque tous les goûts et presque tous les besoins. Et le concept de liberté vous donne justement la liberté d’utiliser, de le redistribuer et même de le modifier si vous en avez les compétences.

Donc, il serait bien qu’on arrête un peu d’hésiter et de franchir le pas vers le monde libre.

Voici trois distributions linux pour débuter :

Pardus : http://www.pardus.org.tr/eng/
Communauté francophone de Pardus : http://www.pardus-fr.org/

Mandriva : http://www2.mandriva.com/fr
Communauté francophone de Mandriva : http://www2.mandriva.com/fr/community/

Ubuntu : http://www.ubuntu.com/
Communauté francophone d’ubuntu: http://www.ubuntu-fr.org/

Bonne chance à tous !