console

[Pour Windows]
Si votre pc choppe la grippe et qu’il se trouve à la merci de malware, adware et autres spyware, plusieurs symptômes peuvent apparaitre comme la connexion internet qui s’alourdit par exemple.
Si votre antivirus n’est pas à jour, ou si vous n’en avez même pas un (oh les dingues ! ils n’ont peur de rien !), il est possible de faire une petite manip pour le savoir. Il suffit donc de lister toutes les url auxquelles votre pc se connecte puis de faire un tri.

Bon, voyons comment lister les applications actives et les url auxquelles elles sont connectées :

Lancez la console de Windows, pour cela entrez dans le menu Démarrer, faites une recherche pour ‘cmd’, puis lancez l’application cmd.exe

Une fois la console ouverte, tapez la commande :
netstat -abf 5 > listing.txt

L’option a permet d’afficher toutes les connexions ouvertes et les ports d’écoute.
L’option b permet d’afficher les fichiers exécutables impliqués dans la création de chaque connexion.
L’option f est optionnelle et permet d’afficher les noms DNS complets pour chaque connexion (dans certaines version de XP cette option n’est pas disponible).

Le paramètre 5 permet de réitérer le processus chaque 5 secondes.

> listing.txt permet de réorienter la sortie de netstat de l’écran vers le fichier listing.txt
C’est à dire tout ce qui devait s’afficher à l’écran en lançant la commande sera enregistré dans la fichier listing.txt

netstat

Après avoir lancé la commande, patientez 2 à 3 minutes pour récolter le plus de connexions possible, puis tapez Ctrl+C pour interrompre le processus.

Ouvrez maintenant le fichier listing.txt avec un éditeur de texte, et parcourez-le à la recherche d’une application inconnue ou d’une connexion bizarroïde. Si vous trouvez une adresse suspecte ou une application que vous ne connaissez pas, il y a de fortes chances que vous ayez attrapé un microbe … Faites un petit tour sur Google pour en avoir le cœur net et savoir comment vous en débarrasser.

listing.txt

Bon, pas vraiment Microsoft Firefox, mais plutôt une version de Firefox qui met Bing sur le devant de la scène. Cette version de Firefox propose Bing comme moteur de recherche par défaut (pour la barre de recherche mais aussi pour l’AwesomeBar) et comme page d’accueil. Elle est par ailleurs hébergée sur des serveurs de Microsoft.

Un ptit Whois sur l’adresse firefoxwithbing.com nous donne ceci :

Cette annonce a lieu un mois avant la fin du contrat entre Mozilla et Google qui permet au moteur de recherche de Mountain View d’être mis en avant pas le navigateur open source. Un contrat qui peut ne pas être reconduit indéfiniment suite à la montée fulgurante de Chrome le navigateur de Google. Ce contrat rapporterait plus de 100 millions de dollars par an à Mozilla, soit plus de 80% de ses revenus, et on peut imaginer que sa rupture serait une catastrophe pour la fondation qui s’occupe du petit panda roux. D’où, peut être un nouvel accord avec Microsoft cette fois-ci qui permettrait de diminuer la dépendance de Mozilla vis-à-vis de Google tout en augmentant les parts de marché de Bing et sortir Google de son quasi-monopole.

Affaire à suivre …

C’est ce qu’explique cette infographie qui est l’oeuvre de Razoo, un site spécialisé dans la levée de fonds pour réalisations de divers projets. L’étude a été menée sur un échantillon de 2 million de visites, plus de 130 000 dons uniques atteignant un total de prés de 16 millions de dollars.

Ainsi les utilisateurs de produits Apple sont en moyenne plus généreux que les utilisateurs d’autres produits concurrents, tels que firefox, chrome ou ie pour les navigateurs, ou android, blackberry et windows pour les devices mobiles.

Voici les moyennes des montants de dons par appareil mobile :

  • iPad $168
  • iPhone $102.80
  • Android $91.42
  • Blackberry $24
  • Windows $18.75

Et les moyennes des montants de dons par navigateur

  • Safari $134.77
  • IE $122.11
  • Chrome $113
  • Firefox $11.34

Bon, cette étude ne concerne que les fonds levés par Razoo, rien ne dit que les utilisateurs d’autres produits que ceux d’Apple ne donnent pas ailleurs, et peut être même plus. (Voila une belle phrase de consolation si vous n’êtes pas iUser ;))

Microsoft a annoncé jeudi dernier, 13 octobre 2011, avoir finalisé l’achat du leader de la communication instantanée sur internet, Skype. Cet acquisition a été annoncé en mai pour finalement aboutir hier soir. Microsoft a du débourser en tout 8.5 milliards de dollars, soit 50 Boeing 787 …

Pour l’occasion, Microsoft a crée une nouvelle division « Skype » en son sein, et ce sera Tony Bates, l’ancien CEO de skype qui sera à la tête de cette division. Il annonce d’ailleurs « En mettant ensemble le meilleur de Microsoft et le meilleur de Skype, nous nous engageons à permettre aux utilisateurs du monde entier de pouvoir communiquer entre eux de plusieurs façons. Ensemble nous serons capable d’atteindre l’objectif du 1 milliards d’utilisateurs par jour. »

A ce sujet, Microsoft exprime sa volonté d’intégrer Skype à plusieurs de ses produits.

Le CEO de Microsoft Steve Ballmer, enthousiaste, déclare : « Skype est un produit extraordinaire, et une marque aimée par des centaines de millions de personnes de part le monde. Nous travaillerons désormais avec les équipes de Skype dans le but de convaincre encore plus de gens de se connecter avec leurs amis, leur famille ou leurs collègues, n’importe où à n’importe quelle heure. »

Reste à savoir maintenant si cette acquisition sera rentable pour Microsoft, quelles seront ces « plusieurs façons de communiquer », et est-ce que les utilisateurs se familiariseront avec elles.

Google détient toujours la part du lion (65%) en ce qui concerne les recherches sur internet. Mais le duo Bing + Yahoo!, bien qu’encore un peu timide, commence à grimper petit à petit, surtout Bing le moteur de recherche de Microsoft. Il est peut être temps de revoir ses stratégies de SEO …

Le site searchenginejournal.com a réalisé une infographie représentant quelques comparaisons entre ces trois moteurs de recherche.
On y apprend par exemple que les recherches sur Google commencent à diminuer de 1% par mois, tandis que celles sur Bing augmentent de 4% par mois ! (recherches sur Bing.com et sur les services utilisant Bing comme moteur)
On y apprend aussi que le salaire de Larry Page est de 1$ !
Et que pour les developpeurs, Google gratifie le mieux parmi les trois entreprises. Le salaire moyen étant de $174.249 chez Google, $141.490 chez Microsoft, et $129.044 chez Yahoo! .

Source (en)

Comme ils l’ont annoncé, Facebook, le plus grand réseau social actuellement, vient d’ajouter une carte à son jeu de fonctionnalités : Il est désormais possible de traduire un post d’une langue étrangère vers sa langue de profil. La traduction se fait via le service de traduction de Bing, fourni par Microsoft.

Bon, bien entendu vu que c’est une traduction automatique, elle laisse à désirer, bien que le sens global est compréhensible.

Ce qui est cool c’est qu’ils en sont conscients, et c’est pourquoi ils ont donné la possibilité de proposer sa propre traduction. Les autres membres du reseau social peuvent alors voter, et si la traduction alternative obtient une bonne note, elle remplacera celle de Bing. Interessant non ?

Là, je ne peux m’empêcher de penser aux détournements potentiels. Sur une publication en portugais parlant de la cueillette des oranges, un ptit malin peut proposer comme traduction un texte en anglais parlant d’ovni, de troisième guerre mondiale et avec l’aide de ses amis qui voteront pour lui, son texte remplacera la traduction de Bing …
A moins que l’équipe de Facebook ait déjà pensé à ça et qu’ils ont un système d’analyse lexicale et sémantique ou tout autre procédé pour valider la pertinence de la proposition.

En tout cas cette traduction inline peut s’avérer très pratique, par contre elle n’est disponible que sur les pages publiques. Pour les profils personnels ouvrez votre dico !

Pour remporter les bras de fer technologiques, les entreprises ont besoin de deux facteurs : L’innovation et les compétences. Et pour cela, ces entreprises n’ont pas droit à l’erreur lors des recrutements !

Dans chaque entreprise il y a un mouvement de flux et re-flux de leurs employés. Certains partent pour d’autres entreprises, d’autres les remplacent venant d’entreprises tierces, d’autres reviennent (Steve Jobs par exemple), un véritable trafic humain. Dans ce « jeu des flux », il serait intéressant de voir quelles sont les firmes gagnantes. En d’autres termes, pour chaque employé perdu, combien en recrutent-ils ?

Voici donc les lauréats : Twitter (10.9), Facebook (8.1), Zynga (8), LinkedIn (7.5) et Groupon (3.9)

Et voici les queues de listes : Intuit (1.2), Google (1.2), eBay (0.8), Microsoft (0.4), Yahoo! (0.3)

(données fournies par TopProspects, plateforme de recherche d’emplois à la silicon valley)

L’étonnant dans tout ça, c’est que Facebook, en particulier, arrive à attirer les cerveaux des autres entreprises et réussi à garder les siens. Par exemple, pour chaque employé quittant Facebook vers Apple, 11 quittent cette dernière pour Facebook. Plus encore, pour chaque employé de Facebook rejoignant Microsoft, Facebook lui en prend une bonne trentaine !

Voici un graphique illustrant ces flux de cerveaux, l’original est en anglais, mais j’ai pris la peine de le traduire pour vous ;)