[Vidéo] Une expulsion filmée à bord d’un avion

Je fus choqué en regardant ces vidéos. Un africain se fait expulsé de force et l’équipage tente d’interdir les passagers de filmer. C’est assez trash quand même …
Juste un pti rappel, si des passagers refusent de boucler leur ceinture de sécurité l’avion ne peut pas décoller. Par solidarité, certains passagers ont parfois recours à cette astuce et les keufs n’ont plus d’autres choix que descendre le malheureux de l’avion.
Voilà, jdis ça jdis rien …

Adieu Google Search

Donc voilà, dans mon long cheminement vers la liberté d’internet, la protection de la vie personnelle et le respect de la confidentialité, j’ai encore fais un petit pas ces derniers jours : Pour mes recherches sur le net, j’ai oublié Google au profit de DuckDuckGo !

DuckDuckGo (DDG pour les intimes) est un moteur de recherche à tête de canard et proposant une interface assez sympa. Il tend a devenir un projet opensource, son code s’ouvre petit à petit (plus d’infos). Vous l’aurez devinez, son principal avantage se trouve au niveau de la privacy. En effet, comme indiqué sur le site du moteur de recherche, « DuckDuckGo ne collecte par et ne partage pas vos informations personnelles« . Pas d’IP listé, pas de catégorie d’âge devinée, par de goût culinaire soupçonnée, rien. Ce moteur fait juste ce qu’on lui demande de faire : La recherche sur internet !

Et il le fait bien ! Les résultats sont pertinents, et sont affichés sur une seule page. C’est à dire qu’arrivé en fin de page, le reste des résultats est chargé progressivement (comme twitter) ce qui vous évite de naviguer entre les pages des résultats, vous n’aurez plus qu’à scroller. Si vous n’aimez pas vous pourrez désactiver cette option dans la page des settings.

Autre chose intéressante, pas de censure sur DuckDuckGo ! Vous allez me dire sur Google non plus ? Eh ben détrompez-vous, Google filtre bel et bien ses résultats, par exemple certains sites de torrent sont blacklisté, plus grave, les résultats sont retravaillés selon le pays comme l’a révélé l’affaire de censure en Chine et en Thaïlande. L’opinion publique, en plus des média locaux, est désormais dirigée et modelé par le web et les multinationales. Les plus curieux, et ceux qui veulent connaitre la vérité ou la relayer se heurteront à une belle page 404. Et avant même de tomber sur la page 404, les résultats de leur recherche ne comporteront que les sites qui vont dans le sens du gouvernement, ou au moins ne vont pas à son encontre.

Liberté d’opinion, powered by Google

Plus soft maintenant, et en vrac :

  • DuckDuckGo est vraiment très réactif, on n’attend pas une plombe pour avoir les résultats (à l’inverse d’autres moteurs de recherche alternatifs)
  • Si votre connexion flanche, il ont une version light
  • Il est possible de désactiver la pub depuis la page des settings
  • L’interface est personnalisable (couleurs et tout le tralala) toujours depuis la page des settings
  • Les préférences sont stockées dans l’url -> pas d’utilisation de cookies
  • Fonctionne en HTTPS
  • Quand vous cliquez sur un résultat il vous renvoi sur le site demandé en HTTPS si c’est disponible
  • Si vous cherchez un logiciel il vous affiche son site officiel. Essayez avec : Pardus (operating system)
  • On peut l’intégrer dans les navigateurs (d’ailleurs c’est ce que j’ai fais avec mon firefox)
  • Et cerise sur le gâteau : Il reversent 10% de leurs revenus à des projets opensource. Si c’est pas cool ça ? :)

Donc pour résumer, un super moteur de recherche, respecte votre vie privée, soutient les projets libres/opensources, n’est pas Google. Il a tout pour plaire ! :)

Participez vous aussi à l’expansion de DuckDuckGo, pour l’instant ils n’ont que 9 millions de requêtes par mois contre plus de 2.5 milliard de requêtes par jour pour Google ! Voila, si vous êtes emballés, vous savez ce qu’il vous reste à faire ;)

De mon côté je commence à migrer de Google Analytics vers Piwik que j’ai installé depuis quelques mois. D’ici quelques temps je n’utiliserai plus Analytics. Puis on passera à d’autres choses qu’il faudra virer de ce blog. Je vous tiens au courant ;)

Ce mec est fou à lier !

Rien à voir avec le High-tech, ce mec roule sur le sommet d’une montagne avec une moto ! Sensations fortes garanties :)

Firas est claqué !

Salut tout le monde, comment ça va ? la famille ? les amis ? etc …

Désolé de m’être un peu éloigné ces derniers temps, c’est juste que depuis quelques semaines j’ai commencé un nouveau projet avec un ami et je n’ai pas eu beaucoup de temps à consacrer pour le blog malheureusement. J’ai raté plusieurs évènements et plusieurs actus. Mais c’est pas grave, j’essayerai de rattraper.

Bon voilà, je vous dirai un peu plus à propos du projet dés qu’il sera mis sur les rails et qu’il trouve son public.

Sur ce, je vous dis bonne journée, et bonne semaine. On se voit très bientôt ;)

PS: J’hésite à faire une rubrique édito pour vous donner de mes nouvelles de temps en temps, mais je risque de me faire traiter de copieur de Korben … Donc, je sais pas trop, on verra …

USA-Trip – partie 3 : Change de devises

dollars

Avant de jeter l’ancre en Californie, il va falloir changer ses euros en dollars. Le change de thune est une étape très importante avant le voyage, une étape qu’il ne faut pas prendre à la légère. En effet, ils nous a fallu comparer plusieurs bureaux de change avant de nous décider pour lequel on allait opter.

Tout d’abord arrêtez de chercher un bureau de change qui ne prend pas de commissions … C’est très simple, il n’y en a pas ! Leur boulot est de vous changer votre monnaie, et en contre partie il prennent un pourcentage qui est considéré comme leur salaire, c’est très logique.

Le but du jeu est donc de dénicher le bureau de change qui prend le moins de commissions, et ça, je l’ai déjà fait pour vous !

Après avoir passé prés d’une semaine à les comparer, j’ai pu en sortir deux du lot :
CEN Change
Yes Change

Le premier, CEN-change (à Paris, Gare de l’est) est le moins cher de tous ceux que j’ai pu voir; pour 1000 euros il y a parfois jusqu’à 80 dollars de différence avec d’autres bureaux de change ! Et il y a même 40 dollars de différence avec un bureau de change situé sur la même rue à 60 mètres ! 80 dollars c’est quand même 2 jeans Levis à New York ;), j’ai donc rapidement opté pour CEN-Change en ce qui me concerne. (Y a des jours ou je regrette de ne pas avoir investi dans le forex …)

Le second, Yes-change (à Paris), offre la possibilité de vous envoyer les devises par la poste. Les taux de change ne sont pas très différents de CEN-Change bien que légèrement inférieurs. C’est celui qu’à choisi Aymen car il habite à Nantes et ça lui revient moins cher de commander chez Yes-Change que d’aller aux bureaux de change à Nantes qui peuvent être très chers !

Pour CEN-Change ils ne prennent que de l’espèce, vous ne pourrez donc pas leur écrire un chèque (ça se fait ailleurs ?) ou même utiliser votre carte bleue dans leur bureau. Et concernant Yes-Change il faudra leur faire un virement de la somme que vous voulez convertir et dés qu’ils le reçoivent ils vous envoie votre courrier remplit de dollars ! Mais ne vous inquiétez pas, ils l’enverront en valeur déclarée, une formule de la poste destinée à envoyer des colis de valeur. Par contre il va falloir vous y prendre à l’avance car il faut compter entre 5 jours et une semaine pour récupérer votre colis.

Visa en poche, argent dans le portefeuille, réservation des hôtels dans le sac à dos, en route pour l’aéroport !

Mon prochain article je l’écrirai aux states (si j’ai le temps) ;)

2011 en 60 secondes

revolution tunisienne

363 jours se sont écoulés depuis le 1er janvier 2011 et ce ne sont pas les évènements qui manquent. De la révolution tunisienne et arabe à la révolte anti-capitaliste #occupywallst en passant par fukushima, les jt et les journalistes ont eu de quoi parler !

Cette vidéo revient sur les principaux évènements qui ont eu lieu en 2011 et ce en à peine une minute. Accrochez-vous la deloran va démarrer !

USA-Trip – partie 2 : Ambassade des USA et VISA

mr bean passport

Après avoir fixé un programme approximatif et avoir fait quelques contacts dans la baie de SF, nous devions faire les procédures administratives pour pouvoir nous rendre sur le sol de Chuck Norris.

Étant donné que nous ne sommes pas, Aymen et moi, citoyens de l’union européenne, il nous faut donc faire une demande de visa auprès de l’ambassade américaine à Paris.

Pour les français, si vous avez un passeport biométrique, vous n’aurez pas besoin d’un visa. Vous n’aurez qu’à remplir le formulaire ESTA et payer 14 dollars pour pouvoir voyager aux states.

Le formulaire ESTA c’est le fameux document qui vous demande (parmi d’autres questions) si vous avez été « autrefois été impliqué(e), ou êtes-vous maintenant impliqué(e), dans des activités d’espionnage ou de sabotage ; de terrorisme ; de génocide ; ou, entre 1933 et 1945, avez-vous participé, de quelque façon que ce soit, à des persécutions perpétrées au nom de l’Allemagne nazie ou de ses alliés ? »

Super cool comme question :)

Bon, ça c’est pour les français qui ont un passeport biométrique (pour les citoyens de l’UE je n’ai aucune idée de comment ça se passe, je crois que c’est plus ou moins similaire aux français). Pour les autres, étrangers ou français avec passeport old-fashion, il va falloir faire une demande de visa. Rassurez-vous, l’entretien à l’ambassade n’est pas le plus dur, c’est plutôt ce qui vient avant, et dans certains cas (qu’on expliquera) ce qui se passe après.

Concernant les VISA il y en a plusieurs types, ceux qui m’intéressaient sont les visa B1 (affaire), B2 (tourisme) et B1/B2 (affaires et tourisme). Comme j’allais visiter des entreprises, startup, rencontrer des entrepreneurs et aussi rencontrer un professeur de mon domaine à Santa-Barbara pour lui présenter mes travaux de recherche et avoir son avis et ses conseils, j’ai fais la demande d’un visa B1/B2. Aymen se présentant à un conf a aussi fait la demande pour un visa B1/B2.

Voila commence ça se passe : Pour faire une demande de visa il va falloir remplir le formulaire DS-160, uploader une photo et recevoir une confirmation. Personnellement ça m’a pris une trentaine de minutes pour remplir le formulaire, j’avais tellement peur de me tromper que je relisais ce que j’avais remplis, et je téléphonai de temps en temps à Aymen qui l’a fini avant moi pour lui demander ce qu’il avait mis dans tel ou tel champs. Bon, ce n’est pas du gâteau mais ce n’est pas coton non plus.

Après avoir finalisé le formulaire, on reçoit une confirmation par mail, contenant un code barre. Il faudra l’imprimer pour la présenter le jour de l’entretien à l’ambassade.

À cette confirmation il faudra ajouter plusieurs pièces, que j’ai classées pour vous en 4 catégories :

  1. Pièces d’identité (au moins 2, passeport et carte d’identité/séjour)
  2. Justificatifs de revenus (relevé bancaire, fiche de paie, etc.)
  3. Justificatif d’intention de retour (contrat de travail, lettre de l’employeur, inscription à la fac, etc.)
  4. Raison du voyage (pour B1 ou B1/B2)

Il faut aussi leur donner une enveloppe chronopost pour qu’ils vous renvoie le passeport, et leur faire un mandat-cash de 140 dollars, l’équivalent étant fixé cette année à 112 euros.

Après avoir constitué votre dossier, vous devez demander un rendez-vous pour vous présenter à l’ambassade. Vous pouvez le faire soit par téléphone soit par internet, dans les deux cas vous aurez à débourser 14 dollars. Imprimer l’invitation du rendez-vous pour la présenter à l’ambassade quand vous vous y présenterez.

Dossier constitué et rendez-vous planifié, on a commencé à voir les hôtels sur booking.com ainsi que les conseils de voyages sur les forums, les blogs, wikitravel, et ainsi de suite.

Le jour venu (10 novembre) à 8h du matin, on est parti Aymen et moi à l’ambassade qui se situe au 2 avenue Gabriel à Paris, juste en face de la place de la Concorde.

On s’est présentés à l’extérieur, l’agent à vérifié notre rendez-vous et le reçu du mandat-compte puis nous a laissé entrer. Ensuite on a traversé une sorte de chambre dans laquelle on vide nos poches, on enlève notre ceinture, on ouvre nos sacs, on passe par un détecteur de métaux, etc. exactement comme à la douane dans les aéroports. Petite différence, on doit laisser nos appareils électroniques, téléphones, pc, camera etc … à l’accueil pour les récupérer à la sortie. Et ce n’est que là qu’on pourra entrer à l’intérieur de l’ambassade.

Entrée dans l’ambassade, on récupère donc un numéro à la machine situé à l’accueil, puis on attend notre tour. Ce n’était pas trop long, on a du attendre 10 minutes tout au plus. Nos numéros ont été appelés presque en même temps. Je me suis donc présenté à un guichet, le monsieur m’a pris mes empreintes digitales avec un appareil, puis il a pris ma photo, la confirmation du formulaire DS-160 et l’enveloppe chronopost et m’a demandé de patienter encore une fois. Quelques minutes plus tard je me suis présenté à un autre guichet pour expliquer les raisons de mon voyage aux usa. Après lui avoir expliqué et montré quelques pièces (il ne les a pas toutes demandées), le jeune homme me dit en souriant «Votre visa est accordé vous le recevrez le début de la semaine prochaine.». Donc super content je retourne voir Aymen mais je découvre qu’il n’a pas été aussi chanceux que moi …

En effet, après son entretien qui s’est déroulé presque comme le mien, l’agent lui a dit que son dossier fera l’objet d’une procédure supplémentaire et qu’il faudra patienter entre 4 à 8 semaines …
Notre avion décollant dans 4 semaines je ne vous décris pas quel était notre niveau de stress ! L’agent a gardé son passeport et l’enveloppe chronopost puis lui a donné un reçu avec un numéro de dossier et lui a demandé de vérifier sur internet l’état d’avancement des visas en instances.

Suite à ça on est parti casser la croute sur les champs élysée, on est passé voir Air France pour leur demander s’il est possible d’annuler une réservation. Ce à quoi ils nous ont répondu par l’affirmative au cas où on n’aurait pas de visa. Mais comme je devais recevoir le mien dans quelques jours alors je ne pourrais pas annuler mon vol si Aymen ne recevait pas son visa à temps.

On a donc laissé tomber et on s’est séparé.

Le soir j’ai ouvert le site de chronopost pour faire le suivi de mon colis, et je vois donc que le passeport a bien été envoyé la journée même, mais comme le lendemain était férié je n’ai pu le recevoir que lundi matin.

J’ai donc ouvert mon passeport lundi matin et découvert mon visa B1/B2 à entrées multiples valable 10 ans ! Waaw !

Concernant Aymen, ce même lundi son numéro a été affiché dans la liste des visas en instance. Dans cette liste, il peut y avoir plusieurs états d’avancement, nous avons retenu :

  • Administrative Processing/Démarches Administratives
  • Please send passport (ou) Please send passport and chronopost
  • PRINTING

PRINTING veut dire que le visa est accordé et que le passeport sera envoyé rapidement.

Après une semaine et quelques fax à l’ambassades, Aymen a enfin pu avoir son visa de 10 ans également. Par contre le fichier des visas en instance n’a pas encore été mis à jour. Donc ne paniquez pas si vous ne voyez pas votre numéro ou s’il est toujours en « démarches administratives ».

Suite à ça nous avons réservé nos vols. Aymen ira le 10 décembre et moi le 14 pour Los Angeles. Ensuite on ira le 17 décembre de Los Angeles vers San Francisco. Après 5 jours passés dans la baie on s’envolera le 22, direction New York. Et finalement on prendra notre vol retour le 27 décembre et atterrir à 6:30 du matin à Paris.

Joli programme en perspective ;)