Bon, pas vraiment Microsoft Firefox, mais plutôt une version de Firefox qui met Bing sur le devant de la scène. Cette version de Firefox propose Bing comme moteur de recherche par défaut (pour la barre de recherche mais aussi pour l’AwesomeBar) et comme page d’accueil. Elle est par ailleurs hébergée sur des serveurs de Microsoft.

Un ptit Whois sur l’adresse firefoxwithbing.com nous donne ceci :

Cette annonce a lieu un mois avant la fin du contrat entre Mozilla et Google qui permet au moteur de recherche de Mountain View d’être mis en avant pas le navigateur open source. Un contrat qui peut ne pas être reconduit indéfiniment suite à la montée fulgurante de Chrome le navigateur de Google. Ce contrat rapporterait plus de 100 millions de dollars par an à Mozilla, soit plus de 80% de ses revenus, et on peut imaginer que sa rupture serait une catastrophe pour la fondation qui s’occupe du petit panda roux. D’où, peut être un nouvel accord avec Microsoft cette fois-ci qui permettrait de diminuer la dépendance de Mozilla vis-à-vis de Google tout en augmentant les parts de marché de Bing et sortir Google de son quasi-monopole.

Affaire à suivre …

Comme ils l’ont annoncé, Facebook, le plus grand réseau social actuellement, vient d’ajouter une carte à son jeu de fonctionnalités : Il est désormais possible de traduire un post d’une langue étrangère vers sa langue de profil. La traduction se fait via le service de traduction de Bing, fourni par Microsoft.

Bon, bien entendu vu que c’est une traduction automatique, elle laisse à désirer, bien que le sens global est compréhensible.

Ce qui est cool c’est qu’ils en sont conscients, et c’est pourquoi ils ont donné la possibilité de proposer sa propre traduction. Les autres membres du reseau social peuvent alors voter, et si la traduction alternative obtient une bonne note, elle remplacera celle de Bing. Interessant non ?

Là, je ne peux m’empêcher de penser aux détournements potentiels. Sur une publication en portugais parlant de la cueillette des oranges, un ptit malin peut proposer comme traduction un texte en anglais parlant d’ovni, de troisième guerre mondiale et avec l’aide de ses amis qui voteront pour lui, son texte remplacera la traduction de Bing …
A moins que l’équipe de Facebook ait déjà pensé à ça et qu’ils ont un système d’analyse lexicale et sémantique ou tout autre procédé pour valider la pertinence de la proposition.

En tout cas cette traduction inline peut s’avérer très pratique, par contre elle n’est disponible que sur les pages publiques. Pour les profils personnels ouvrez votre dico !