Mes logiciels n'ont jamais de bug. Ils développent juste certaines fonctions aléatoires.

Comment pirater un iPad 2 pour les nuls

Avec cette astuce vous pourrez ouvrir n’importe quel iPad 2 verrouillé avec un mot de passe. Il suffit d’avoir une Smartcover et le tour est joué !

Démonstration en images :

Bon, cette technique a quand même ses limites puisqu’on ne peut accéder qu’au Springboard, c’est à dire à l’interface d’accueil avec les icônes des applications. Aucune application ne peut être lancée sauf si elle l’était avant de verrouiller l’iPad (Attention à vos mails et à vos applications bancaires …).

Peut mieux faire donc, mais fallait pas vous attendre à grand chose avec une technique aussi simple.

En attendant un éventuel correctif, il est possible de désactiver le déverrouillage de la Smart Cover depuis le menu Réglages -> Général.

Les Anonymous font crasher les serveurs du NYSE !

Enfin, pas vraiment … Ils ont tenu leur promesse, celle d’attaquer les serveurs de la bourse New-Yorkaise le 10 octobre en guise de protestation face aux requins capitalistes, et pour afficher leur solidarité au mouvement «Occupy WallStreet». Et c’est fait ! Le lundi 10 octobre, à 15:35 le site nyse.com était hors-service … pendant deux petites minutes … Oui car à 15:37 tout était revenu à la normale.

Des services de surveillance réseau, tels que Keynote et AlertSite, ont confirmé les ralentissements et les dysfonctionnements du site. Dans une vidéo précédente sur youtube, les Anonymous ont déclaré vouloir utiliser la technique de DDoS et submerger les serveurs de requêtes jusqu’à ce qu’il crashe. C’est avec cette technique qu’ils ont pu mettre à genoux MasterCard.com et Visa.com décembre dernier.

Cependant un porte parole du NYSE, Rich Adamonis, a nié cela en déclarant :

« Nous n’avons détecté aucune panne sur notre site web à cette heure là »

En tout cas, l’attaque fut brève certes, et peut être même un échec flagrant, mais elle a au moins eu le mérite de tourner les attentions vers les protestations et les manifestations qui se déroulent pour la quatrième semaine sur Wall Street.

Le site de Harvard piraté par des Syriens !

Des hacker syriens ont réussi a attaquer le site web de la prestigieuse université américaine d’Harvard. Ils ont donc modifié la page d’accueil pour lui mettre une photo du président actuel, Bachar el-Assad, avec une phrase disant : «Syrian Electronic Army Were Here». Le message est resté en ligne une bonne heure avant d’être désactivé. (source Itar-tass)

Un représentant d’Harvard s’est exprimé à ce sujet : «Ce matin, la page d’accueil de l’université a été compromise de l’extérieur. Nous l’avons mis hors-ligne plusieurs heures afin de remédier à ce problème. L’attaque semble être l’oeuvre d’une personne ou d’un groupe très compétent».

Bel exploit de leur part, bien que je n’encourage pas ce genre de pratique. Mais peut être qu’en dernier recours, les activistes syriens n’ayant pas vu leurs conditions s’améliorer ont jugé bon de passer à une autre étape.

Un Botnet est un réseau de machines infectées par un code qui permet à son propriétaire de contrôler ces machines infectées. Un Botnet peut être utilisé pour du spam, mener des attaques DDoS, faire du BruteForce, etc. Et des Botnet y en a une multitude !

Kelihos est l’un d’entre eux, connu aussi sous le doux nom de Waledac 2.0, fort de quelque 41.000 machines et envoie une moyenne de 3,8 milliards de spams par jour ! Malgré ceci, Kelihos est considéré comme un Botnet moyen …

Hier (enfin pas vraiment hier, mais c’est juste pour mon histoire), Microsoft en avait ras la casquette, et s’est mise dans la tête de faire quelque chose, n’importe quoi pour sauver le monde et internet de cette abomination. Et c’est ainsi la guerre fut lancée ! Une guerre qui a pour nom « Operation b79« , et dont parle Microsoft sur son blog officiel.

Microsoft a déjà des opérations de ce genre à son actif vu qu’ils ont démantelé également les Botnet Rustock et Waledac. Mais ce qui différence cette opération des précédentes est le fait que Microsoft, en plus de réduire en bouillie le Botnet en question, a également attaqué pour la première fois en justice des personnes physiques responsables de cette prolifération de Botnet !

Avant de rajouter : « (…) cybercrime is enabled when domain providers and other cyber infrastructure providers fail to know their customers. »

Bref, Microsoft a fait du bon boulot pour cette fois, on ne peut que l’encourager !

(Mais je suis toujours sous des systèmes unix :P )