Ahhh Facebook, la terre où tu as 3000 amis dont tu ne connais que 20, le pays qui enregistre tout sur toi même sans ta permission, l’endroit où tu crois avoir discuté en privé mais un c*n se permet de partager ton statut avec ton employeur qui te licencie pour faute grave !

Oui, c’est exactement ce qui est arrivé à Crisp, un ex-employé de la marque à la pomme en Grande-Bretagne, qui a donné un avis négatif de son entreprise dans une discussion privé. Mais pas de bol, un de ses collègues qui se trouve son ami sur fb a partagé cet avis avec le boss de l’AppleStore où travaille Crisp, ce qui a coûté son job à ce dernier.

Apple est très claire concernant le code de conduite de ses employés : « les commentaires sur les produits Apple et les critiques de la marque sont strictement interdites. ». La justice anglaise n’a donc pas hésité pour donner raison à la firme étant donné que l’employé n’a pas respecté ce code.

Apple n’est pas la seule, vu qu’un employé de Microsoft a aussi été licencié pour la même raison.

On ne saurait trop vous conseiller, une énième fois, d’être prudent avec votre vie virtuelle, vos paramètres de confidentialité, la confiance que vous donnez, et tout le tralala habituel.

Source

[Buzz] Démissionner avec classe !

Voici un mec qui n’en peut plus de taffer sous l’autorité d’un boss relou, coincé et dictateur (je sais j’en fais trop …), et qui a donc pris la décision de démissionner. Il s’est dit, si je vais démissionner alors autant le faire en s’amusant ! Ses amis se sont donc joints à lui pour faire la fête et une grande fanfare lorsqu’il va l’annoncer à son patron.

J’adore le regard du boss lorsqu’il reçoit la lettre de démission, il s’est surement dit « Oh crap !! » :D

Pour la petite histoire ne vous inquiétez pas, Joey, le mec qui démissionne, a un autre job meilleur que celui ci. Lorsqu’il était étudiant il travaillait à cet hôtel durant 3 ans et demi pour pouvoir payer ses études. Les journées de travail des employés de l’hôtel commencent à 5:30 du mat et c’est le marathon pendant 16h ! Ceux qui protestaient contre les conditions de travail sont soit punis soit tout simplement virés. La routine des jobs de tourisme quoi … Surtout ceux dirigés par des crapules.

C’est un peu le rêve d’un grand nombre d’ingénieurs. Cette infographie donne des conseils aux chercheurs d’emploi qui souhaiteraient candidater à ces 3 entreprises. Elle présente aussi un comparatif des salaires aux states selon le job et selon l’emplacement géographique. Bref, je ne vous en dis pas plus.

Une infographie signée Mastersdegree.net (Cliquez sur l’image pour voir en plus grand)

Pour remporter les bras de fer technologiques, les entreprises ont besoin de deux facteurs : L’innovation et les compétences. Et pour cela, ces entreprises n’ont pas droit à l’erreur lors des recrutements !

Dans chaque entreprise il y a un mouvement de flux et re-flux de leurs employés. Certains partent pour d’autres entreprises, d’autres les remplacent venant d’entreprises tierces, d’autres reviennent (Steve Jobs par exemple), un véritable trafic humain. Dans ce « jeu des flux », il serait intéressant de voir quelles sont les firmes gagnantes. En d’autres termes, pour chaque employé perdu, combien en recrutent-ils ?

Voici donc les lauréats : Twitter (10.9), Facebook (8.1), Zynga (8), LinkedIn (7.5) et Groupon (3.9)

Et voici les queues de listes : Intuit (1.2), Google (1.2), eBay (0.8), Microsoft (0.4), Yahoo! (0.3)

(données fournies par TopProspects, plateforme de recherche d’emplois à la silicon valley)

L’étonnant dans tout ça, c’est que Facebook, en particulier, arrive à attirer les cerveaux des autres entreprises et réussi à garder les siens. Par exemple, pour chaque employé quittant Facebook vers Apple, 11 quittent cette dernière pour Facebook. Plus encore, pour chaque employé de Facebook rejoignant Microsoft, Facebook lui en prend une bonne trentaine !

Voici un graphique illustrant ces flux de cerveaux, l’original est en anglais, mais j’ai pris la peine de le traduire pour vous ;)

En se réveillant ce matin là, Joe Marini, n’aurait peut être jamais deviné qu’il allait terminer sa journée comme chercheur d’emploi ! Son motif de licenciement de chez Microsoft est d’avoir divulgué des informations confidentielles ainsi que de la mauvaise utilisation des réseaux sociaux …

En effet, ce « Principal Program Manager » qui travaillait chez Microsoft depuis 2003 et qui était en charge notamment dans le développement de IE9 pour Windows Phone 7, s’est enthousiasmé sur twitter de pouvoir tester un smartphone Nokia.

Puis il s’est permis de le noter 8 sur 10 (ce qui n’est pas une note médiocre, précisons le …). Il a apprécié la caméra, la réactivité et la construction de l’appareil, il a juste regretté que l’écran ne soit pas plus large.

Il a donc attiré les foudres de Microsoft en se faisant remercier.
Microsoft recommande aux employés, dans ses lignes directrices quant à l’utilisation des réseaux sociaux, de blogguer avec « intelligence » et de ne pas révéler d’informations confidentielles de Microsoft et des ses partenaires, clients et vendeurs.

Voilà qui est clair …